ZIKPLUS.COM

FALLY IPUPA : CE QU’IL FAUT RETENIR DE SON CONCERT ÉVÉNEMENT À PARIS

Malgré les incidents qui ont émaillé la soirée, le chanteur de rumba congolaise Fally Ipupa a tenu son concert vendredi dernier devant 20.000 personnes à AccorHotels Arena à Paris.

C’est dans une salle comble, que Fally Ipupa a tenu son show bravant ainsi les menaces des « combattants », ces opposants à l’ancien président congolais Joseph Kabila, qui promettaient de perturber sa production.

En effet, ces militants boycottent les concerts d’artistes congolais soupçonnés d’être proches du régime de Kinshasa et l’arrivée au pouvoir de Félix Tshisekedi n’a rien changé.

Malgré les manifestations, les fans s’étaient déplacés en grand nombre pour voir leur vedette « On a eu un peu peur en voyant les dernières infos, mais après l’Olympia annulé en 2017, c’était ce soir ou jamais », a confié une mélomane d’origine ivoirienne. « Mes regrets les plus sincères à tous ceux et celles qui n’ont pas pu accéder à l’intérieur de la salle », a regretté Fally.

Prévue à 20 h, la première partie du spectacle assurée par des étoiles montantes de la rumba Robinio Mundibu et Gaz Mawete, a commencé avec plus d’une demi-heure de retard. Puis vient le tour de la star de la soirée de faire une entrée triomphante. Accompagné d’une quarantaine de danseurs et chanteurs, Fally Ipupa vêtu d’un peignoir, couronne posée sur la tête, ouvre le bal avec « la Vie est belle », alternant tubes urbains et classiques rumba.

On pouvait également remarquer la présence de nombreuses personnalités invitées par l’artiste notamment le rappeur franco-malien Mokobé et Dadju. « Aujourd’hui est un jour historique, c’est une grande victoire pour le Congo ! » , a clamé le frère de Gims, avec qui Fally a interprété la version remixée de son tube « Jaloux ».

En trois heures de spectacle, le roi de « Tokooos » a non seulement réussi son pari, et a su également marquer les esprits. « Félicitations à Fally Ipupa pour cette belle victoire au profit de la musique Africaine. Merci d’écrire les belles pages de notre musique », a indiqué A’Salfo, leader du groupe Magic System.

Son concert pourrait signer le retour définitif des artistes congolais sur la scène parisienne. Son ex-mentor Koffi Olomidé prévoit de se produire prochainement à U Arena, même s’il n’a pour l’instant pas avancé de dates.

SOURCE: MUSIC IN AFRICA

Facebook Comments
Partager cet article: