ZIKPLUS.COM

DEF JAM AFRICA DÉSORMAIS PRÉSENT EN CÔTE D’IVOIRE, AU CAMEROUN ET AU SÉNÉGAL.

Def Jam, le label de Universal Music Group (UMG) dédié aux talents et cultures hip-hop de l’Afrique, étend sa portée en Afrique francophone. Il est désormais installé en Côte d’Ivoire, au Cameroun et au Sénégal.

Universal Music Group (UMG), le leader mondial de la distribution musicale, a annoncé aujourd’hui que sa division Def Jam Africa sera désormais présente sur trois nouveaux marchés en Afrique francophone notamment la Côte d’Ivoire, le Cameroun et le Sénégal.

Def Jam Africa a été lancé en mai 2020, en tant que premier label de la major, entièrement dédié aux meilleurs talents hip-hop du continent, à l’afrobeats et à la trap africaine. La structure suivra les axes du label emblématique Def Jam Recordings, qui a contrôle et influe les tendances hip hop en Afrique francophone depuis plus de 35 ans.

Def Jam Africa disposera des ressources A&R, marketing et numériques des bureaux d’UMG à Abidjan (Côte d’Ivoire), Dakar (Sénégal) et Douala (Cameroun), qui se chargent de la détection de talents hip-hop dans la partie francophone du continent. Le label fonctionnera sous les ordres de Franck Kacou, qui est également Directeur général d’Universal Music Africa.

Kacou travaillera en étroite collaboration avec Sipho Dlamini, PDG d’Universal Music Sub-Saharan Africa & South Africa, et les équipes Def Jam Africa à Johannesburg (Afrique du Sud) et à Lagos (Nigeria), pour s’assurer que Def Jam Africa ait un meilleur rayonnement sur tout le continent.

Les premières recrues francophones du label sont des rappeurs respectés et très populaires, notamment Tenor (Cameroun), Suspect 95 (Côte d’Ivoire) et Omzo Dollar (Sénégal), qui se sont joints à des artistes influents du continent, qui étaient déjà membre de l’écurie Universal, notamment Cassper Nyovest, Nasty C, Larry Gaaga, Boity, Nadia Nakai, Tellaman, Tshego, Ricky Tyler et Vector.

Franck Kacou, le patron de Def Jam n’a pas caché son enthousiasme à l’entame de cette nouvelle aventure : « Nous sommes ravis de lancer Def Jam Africa en Côte d’Ivoire, au Sénégal et au Cameroun, avec trois des artistes hip-hop les plus intéressants d’Afrique : Tenor, Suspect 95 et Omzo Dollar. Dans ces 3 pays et leurs voisins, il existe une pluralité d’artistes talentueux qui ont le potentiel de transcender les frontières linguistiques et géographiques pour attirer des publics partout en Afrique, en France et au-delà. J’ai hâte de travailler avec Sipho pour élargir notre communauté d’artistes à travers le continent et aider à élever le hip-hop africain vers de nouveaux sommets ».

SOURCE: MUSIC IN AFRICA

 

 

Facebook Comments
Partager cet article: